• Accueil
  • Blog
  • Système de Ponzi : une escroquerie toujours d’actualité
Favori 

Système de Ponzi : une escroquerie toujours d’actualité

Infographie "système de Ponzi"

Un gérant d'une entité shanghaienne a illégalement collecté près de 5,4 milliards d'euros auprès de 25 000 investisseurs. Illustration d'une fraude pyramidale, de type chaîne de Ponzi, fortement répandue et qui existe de longue date.

Le responsable présumé d'une fraude pyramidale de quelque 700 millions d'euros a été arrêté en avril alors qu'il s'apprêtait à quitter la Chine. Xu Qin, décrit comme le « gérant » d'une série de firmes réunies sous le parasol de l'entité shanghaïenne Zhongjin Asset Management, a été mis en examen début mai, aux côtés de 34 responsables et employés, dans la dernière fraude financière en date découverte en Chine.

Zhongjin et les firmes associées ont illégalement collecté près de 40 milliards de yuans (5,4 milliards d'euros) auprès de 25 000 investisseurs, et au final doivent encore quelque 5,2 milliards de yuans (700 millions d'euros) à plus de la moitié d'entre eux. C'est le modèle parfait d'une fraude pyramidale de type Ponzi.

Quelle est la technique de cette fraude indémodable ?

Cette méthode d'escroquerie est un montage financier frauduleux employé par les fraudeurs depuis près d'un siècle. Il consiste à rémunérer les investissements des clients – particuliers ou entreprises – essentiellement par les fonds procurés par de nouvelles arrivées d'argent.

Le secret de sa longévité ? Difficile à déceler, cette fraude se nourrit de la confiance des personnes flouées. Si l'escroquerie n'est pas découverte, elle apparaît au grand jour au moment où elle s'écroule, c'est-à-dire quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients.

Dans le cas de l'affaire chinoise évoquée ci-dessus, la firme payait les intérêts des premiers investisseurs en puisant dans l'argent de ceux arrivés ensuite. Et une partie des fonds confiés par les investisseurs ont été détournés à des fins personnelles, avec environ 500 millions de yuans dépensés dans des propriétés et des automobiles.

Ponzi : de nombreux exemples et multiples victimes

Les escroqueries de ce type ne sont pas rares et font de nombreuses victimes parmi les épargnants à la recherche de placements plus rémunérateurs que ceux offerts par les banques.

En février dernier, les autorités chinoises avaient déjà arrêté 21 cadres d'une société accusée d'avoir escroqué environ 900 000 personnes, leur faisant perdre au total plus de 50 milliards de yuans (7 milliards d'euros). L'une des plus grosses fraudes jamais mises à jour dans le pays.

En France, ce sont plus d'un millier de particuliers qui pensaient investir dans des énergies propres (éoliennes ou panneaux photovoltaïques) qui ont été floués. La société France Energies Finance et sa maison-mère FSB Holding ont levés 40 millions d'euros au cours des dernières années, à priori partis en fumée. La société a été mise en redressement judiciaire le 5 janvier dernier.

Mais la plus célèbre escroquerie reste l'affaire Madoff. De part son montant – 65 milliards de dollars (61,5 milliards d'euros) et son étendue géographique, cette fraude boursière, qui a débuté dans les années 1970, reste la plus importante de l'histoire.



Victime d’un ransomware ou d’un phishing ?
Fraude au président : quelle responsabilité pour l...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 21 mai 2018

Image Captcha

Des cookies assurent le bon fonctionnement du site de Counter Fraud Consulting, en naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.